La Whey est un complément alimentaire se présentant sous forme de poudre de protéine issue du lait. Pouvant être acheté en pharmacie, sur des sites internet marchands ou en magasin spécialisé, ce complément est majoritairement utilisé dans le monde du fitness et de la musculation afin de favoriser le développement musculaire. Son utilisation peut toutefois se montrer utile chez tous types de sportifs ayant une pratique intensive en complément d’une alimentation équilibrée.

Produit phare dans ce milieu depuis de nombreuses années, son utilisation n’est que purement « pratique ». Il répond à des contraintes qui sont de fournir un produit riche en protéines, facilement transportable et utilisable en collation. On comprend bien qu’amener sa viande, son poisson ou ses œufs partout avec soi n’est pas chose aisée. La Whey n’apportera cependant pas plus de résultats qu’avec les protéines issues de l’alimentation.

Fait moins connu, la Whey protéine peut aussi être utilisée chez les sportifs d’endurance toujours dans un souci de praticité afin d’apporter les quantités protéiques nécessaires à une bonne récupération et reconstruction musculaire suite aux entraînements et compétitions.

 

L’origine et la composition de la Whey

 

La Whey est le nom donné à une protéine d’origine laitière. Elle est issue du petit lait  de vache aussi appelé « lactosérum ». Pour la plupart des protéines Whey, le lactosérum utilisé est issu de l’industrie fromagère. En effet, lors de la fabrication d’un fromage, le lactosérum est éliminé afin de concentrer la partie lipidique du lait.

Le lactosérum peut aussi être directement issu du lait frais impliquant moins de transformations chimiques au produit et le rendant de meilleure qualité. Son prix sera en contrepartie plus élevé.

Le lactosérum subit ensuite plusieurs procédés de filtration afin d’éliminer le lactose, les vitamines et les minéraux. L’objectif étant de ne conserver que les protéines laitières. Le produit obtenu est pasteurisé et déshydraté pour donner la Whey concentrée en poudre finale. Le fabricant peut alors lui incorporer des édulcorants, conservateurs, additifs et arômes afin de la rendre plus attrayante pour le consommateur.

La qualité de la whey varie selon le procédé de fabrication, la matière première utilisée, sa concentration en protéine et en acides aminés et sa composition. En général, plus la Whey est riches en protéines et en acides aminés, meilleure est sa qualité et plus son prix augmente.

 

Comment différencier une Whey de bonne qualité d’une mauvaise Whey ?

 

C’est ici que les choses deviennent compliquées. Il existe tellement de marques différentes et de dérivés de Whey différentes qu’il est très facile de se perdre entre toutes les références disponibles. Rajoutons à cela que les industriels ne mettent souvent pas en avant la matière première utilisée, ni le procédé de fabrication et encore moins les teneurs en additifs, sucres ajoutés etc…

Si le fabricant rajoute du sucre dans sa protéine en poudre, alors le poids de la poudre augmente, et le prix au kg diminue grandement car le sucre est peu onéreux.

Il existe des Whey « Gainer » utilisées pour un gain de masse musculaire mais qui sont en fait très chargées en sucres simples.

Une Whey de bonne qualité présentera les critères suivants :

–              Certificats analyses, aminogramme (profil d’acides aminés).

–              Origine du lait et procédé de fabrication

–              Absence de lécithine de soja OGM.

–              Barème temps/température et méthode de filtration utilisée.

–              Pronativ (procédé d’extraction spécifique).

–              Normes sanitaires ISO.

–              Norme anti-dopage AFNOR NF V94-001

 

Utilisation dans le sport

 

La whey contient des protéines dites rapides et de très bonne qualité. Elles sont rapidement absorbées et par conséquent plus rapidement mises à disposition pour la resynthèse des fibres musculaires.

De ce fait, elle est largement utilisée en musculation, dans les salles de fitness, mais aussi  dans les sports de force et de catégories de poids comme le rugby, l’haltérophilie, le judo où l’on tient à garantir une masse musculaire suffisante.

En effet, les pratiquants souhaitant augmenter leur masse musculaire doivent apporter des quantités importantes (entre 1,8 et 2,2g/kg/j) de protéines afin de reconstruire les fibres musculaires détruites à l’entraînement. La Whey permet un apport concentré en protéines, plus simple et plus pratique à absorber que les protéines issues de l’alimentation.

Dans les sports d’endurance, la Whey peut souffrir de cette image souvent associée à la prise de masse musculaire. Or, les intensités induites par l’effort en endurance n’engendrent pas de contraintes assez importantes sur vos muscles pour provoquer une prise de masse musculaire. De plus les fibres musculaires s’adaptent à l’effort : les sportifs d’endurance n’auront pas les mêmes fibres musculaires que les sportifs de force.

La prise de Whey ne provoquera donc pas de prise de poids néfaste à la performance. Au contraire, elle peut avoir son intérêt à petites doses après une séance d’entraînement intensive afin de favoriser la récupération musculaire. C’est pourquoi les boissons de récupération pourront être supplémentées en Whey afin de favoriser le maintien de votre qualité musculaire durement gagnée à la sueur de votre front.

Il est conseillé de prendre entre 30 et 40g de poudre soit environ 20-30g de protéines directement après la séance d’entraînement.

 

6077a4c2213e684d06fc93c5f8cb1766TTTTTTTTTTTTTTTTTT