La saturation du goût sucré par temps chaud

Par Emilie LEBRUN - OVERSTIM.s

Sur une épreuve longue distance quand la sensation de saturation du sucré se fait sentir, il peut devenir difficile de continuer à assurer les bons gestes nutritionnels. Découvrez nos conseils pour que l’alimentation et l’hydratation deviennent les meilleures alliées de votre performance.

Combien de sportifs d’endurance n’ont pas déjà vécu un profond écœurement pour les produits sucrés, voire même une quasi impossibilité de s’alimenter en raison d’un rejet des aliments sucrés ?

Alors quelle solution trouver ?

Si le seul vrai carburant reste les glucides, un simple écœurement ne doit pas stopper le renouvellement de votre énergie d’effort.

D’autant plus qu’un exercice pratiqué par forte chaleur augmente les pertes sudorales ce qui accroît les besoins en vitamines et minéraux, notamment en sodium. À long terme, l’arrêt complet de la boisson énergétique accélérera la déshydratation et mettra en péril la réussite de votre objectif sportif (hypoglycémies, fringales, baisse de la vigilance).

Si vous souhaitez aller au bout de votre épreuve, la solution sera donc de maintenir votre apport par la prise de produits de saveurs différentes, non sucrées et dont la composition nutritionnelle répond aux besoins d’une pratique sportive en ambiance chaude.

c705c031cb6803bca96f2f327abd2df5ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ