Hypoglycémie du sportif, symptômes et solutions

Par Manuel OVERSTIM.s

Une hypoglycémie se définit par une chute anormale du taux de glucose sanguin. Les cellules, en particulier les cellules nerveuses (cerveau, nerfs…), n’ont pas suffisamment de carburant – le glucose – pour leur fournir l’énergie dont elles ont besoin. Ainsi l’on peut sentir une baisse d’énergie subite, de nervosité, d’une grande faim ou de tremblements.

Les symptômes de l’hypoglycémie

Les symptômes sont très variés d’une personne à l’autre et d’une situation à l’autre. Ainsi, une hypoglycémie peut se manifester par :

  • une diminution des capacités physiques
  • une fringale (sensation de faim importante)
  • des étourdissements, des maux de tête
  • des palpitations, des tremblements
  • des troubles de l’équilibre, de la conscience ou de la vision, un manque de lucidité, une chute
  • de la nervosité, une agressivité
  • une sudation accélérée

 

Comment réagir en situation d’hypoglycémie ?

L’hypoglycémie doit être prise en charge rapidement car elle peut aboutir dans les cas les plus grave à un malaise voire à une perte de conscience.

Dans un premier temps, réduisez l’intensité de l’effort, arrêtez-vous et asseyez-vous si besoin. Il est recommandé de consommer environ 15g de glucides afin de rehausser rapidement la glycémie, soit : 3 morceaux de sucre, une briquette de jus de fruit ou une petite canette de soda. Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent assez rapidement.

Astuce diététique : Il est donc nécessaire, au cours de vos sorties d’entraînement de toujours prévoir de quoi vous resucrer en cas d’hypoglycémie.

 

Comment l’éviter ?

  • Effectuez une recharge en glucides suffisante les jours précédents l’épreuve.
  • Gérez votre effort, ne vous mettez pas en surrégime.
  • Ne sautez pas les ravitaillements, planifiez une stratégie d’alimentation pour votre course et respectez là.
  • Pour les efforts de plus d’une heure, buvez une boisson de l’effort pour un apport en glucose continu.
  • En cas de stress important avant le départ, vous pouvez opter pour une boisson d’attente. Cela peut vous éviter une hypoglycémie réactionnelle au stress.
  • Au quotidien, ne sautez pas de repas, ayez une alimentation saine et équilibrée. Pour rappel, tous vos repas doivent comporter un légume et un féculent.

Cas de l’hypoglycémie réactionnelle

Attention, une consommation de glucides à IG élevé a pour conséquence une libération importante d’insuline dans votre sang. Or, l’insuline est une hormone qui a pour rôle de réduire la glycémie en favorisant l’absorption du glucose sanguin par les cellules. Elle favorise donc l’hypoglycémie. Ne consommez donc pas de glucides à IG haut avant l’effort sous peine de provoquer une hypoglycémie réactionnelle dès le début de votre course !

Veillez à ne pas trop sucrer votre boisson d’attente, n’ingérez pas de produits sucrés (gels, barres, pâtes de fruits…) avant le départ et privilégiez les boissons à base de fructose qui possède un Index Glycémique (20) plus bas que le Glucose (100).

La prise de caféine, théine ou d’autres produits stimulants (tabac, alcool) avant un effort peuvent avoir pour conséquence la sécrétion d’adrénaline. Tout comme les glucides à IG élevés, cette hormone peut engendrer la sécrétion d’insuline donnant lieu à une hypoglycémie réactionnelle en début d’effort.

 

00c3d3a4e5637b93c7b04d78357e9913/