Etude SU.VI.MAX, l’origine des 5 fruits et légumes par jour

Par Manuel OVERSTIM.s

L’étude SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants) est une étude française menée par l’INSERM (1) à partir de mars 1994 auprès de 13 017 hommes et femmes entre 35 et 60 ans sur une durée de 8 ans. Les résultats ont été publiés en Juillet 2003.

Cette étude consistait à comparer l’incidence (2) du cancer et autres pathologies entre un groupe complémenté en antioxydants et un autre sous placebo. Le but était de constituer une source d’informations sur la consommation alimentaire des français et leur état de santé.

Des antioxydants pour lutter contre l’apparition de cancers

Les capsules d’antioxydants contenaient :

  • 6 mg de bêta-carotène synthétique
  • 120 mg de vitamine C
  • 30 mg de vitamine E synthétique
  • 20 mg de zinc
  • 100 µg de sélénium

L’étude a donné les résultats suivants :

  • Une diminution de 31 % du risque de cancers (tous sites confondus) chez les hommes ayant reçu les antioxydants, à doses nutritionnelles ; pas d’effet chez les femmes.
  • Une diminution de 37 % du risque de décès chez les hommes ayant reçu les antioxydants, à doses nutritionnelles ; pas d’effet chez les femmes.

Pourquoi cette différence hommes/femmes ?

Les femmes ont de base un meilleur statut en bêta-carotène et en vitamine C que les hommes (ce phénomène est habituellement retrouvé dans d’autres études nutritionnelles).

De manière générale les femmes mangent autant de fruits et légèrement plus de légumes que les hommes (ce qui n’est pas le cas avec la grande majorité des aliments).

En valeur relative la part des fruits et légumes dans le modèle alimentaire des femmes est nettement plus important. Elle l’est également ramenée à la masse corporelle des femmes qui est plus faible. Le rapport quantité de fruits et légumes consommés sur poids de corps est donc plus important chez la femme que chez l’homme, d’où cette différence de résultats.

Comment couvrir les besoins en antioxydants par l’alimentation

Voici quelques exemples montrant le niveau des doses nutritionnelles testées :

  • 60 g de carottes râpées / 150 g de mâche ou d’épinards / 400 g d’abricots / 350 g de melon / 300 g de choux vert / 250 g d’haricots verts apportent à eux seuls les 6 mg de bêta-carotène.
  • 1 kiwi ½ / 1 orange ½ / 100 g de poivron cuits / 200 g de choux apportent à eux seuls les 120 mg de vitamine C testés dans SU.VI.MAX.
  • 5 fruits et légumes courants par jour apportent facilement les doses qui ont été utilisées dans SU.VI.MAX (pour le bêta-carotène et la vitamine C) :
    • 1 tomate, 100 g de fraises, 200 g de haricots verts, 1 poire, 200 g de melo
    • 1 orange, 100 g de carottes râpées, 150 g de choux vert, 1 pomme, 120 g de brocolis.
  • 2 Cuillerées à soupe d’huile de tournesol apportent 10 mg de vitamine E (1/3 des doses testées dans SU.VI.MAX).
  • 150 g de pain complet apporte 50 % des 100 µg de sélénium et 15 % des 20 mg de zinc.

Les nouvelles recommandations de l’ANSES

Ci-dessous les nouvelles recommandations de l’ANSES (3) faisant parti du PNNS 2017-2021 (4) vous permettant d’avoir votre quota d’antioxydants, vitamines et minéraux par l’alimentation équilibrée.

Recommandations PNNS 2019 2021 Overstims

Notes :
b4b91e6c41a9028f7a2640341b84caf3"""""""""""""""""