Les fondamentaux de votre préparation

Par Jean-Michel Richefort -

Chaque candidat au P-B-P doit réfléchir à sa préparation. Il n’existe pas de recette miracle, mais des conseils précieux qu’il convient d’adapter à son cas personnel (qualités physiques, disponibilité, sensations, volonté de réussite). L’objectif de cette préparation est avant tout d’obtenir la meilleure forme au départ de l’épreuve, le 16 août prochain, en ayant conscience que l’improvisation n’a pas sa place dans ce genre d’entreprise.

Après un hiver studieux où vous avez certainement entretenu votre condition physique à base de footing, gymnastique, natation ou ski de fond, il est temps de reprendre la route. De début mars à la date du départ, il y a environ 170 jours au cours desquels vous allez affiner votre préparation.

Phase 1 : les fondamentaux

Au cours de cette première période, vous allez travailler votre technique cycliste en affinant le mouvement du pédalage et la position sur le vélo. La recherche de vélocité doit être une préoccupation majeure. Au cours de cette séquence foncière, le volume de travail est assez important mais l’intensité est faible.

Deux à trois sorties de 3 à 5 heures seront nécessaires par semaine. Elles vous donneront l’occasion d’effectuer des efforts modérés sans dette d’oxygène. Vous agirez alors sur la capacité aérobie. Toutes les grandes fonctions de l’organisme sont sollicitées de manière douce. Ce travail de fond constitue la base indispensable de la progression. Il a pour objet d’augmenter la capacité du système cardiovasculaire par une meilleure distribution du carburant au niveau des muscles.

Cette première phase s’écoule sur dix semaines environ. Elle comprend une trentaine de sorties, ce qui devrait constituer une base suffisante pour aborder le premier brevet qualificatif de 200 km.

 

9bec2f4f28fbf0cfeac87cd188ae5d2d]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]