Existe-t-il un risque de surdosage des vitamines et des minéraux ?

Par Manuel OVERSTIM.s

Les vitamines et minéraux sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Les personnes n’arrivant pas à couvrir leurs besoins par l’alimentation ou qui nécessitent des apports accrus comme les sportifs peuvent alors s’orienter vers les compléments alimentaires.

Vitamines, minéraux et performance sportive

Nous avons évoqués dans les articles sur les minéraux et sur les vitamines, l’importance des apports pour les sportifs.

Il peut être intéressant d’augmenter son apport en micronutriments afin d’améliorer ses performances. Rôle antioxydant des vitamines C, E, A et du zinc pour limiter le stress oxydatif lié à l’entraînement intensif, rôle des vitamines du groupe B dans le métabolisme énergétique à l’effort…

Les fabricants de compléments alimentaires cherchent donc à supplémenter leurs produits en micronutriments afin de satisfaire les besoins accrus consommateurs, notamment des sportifs. Cependant, il faut veiller à ne pas dépasser certains dosages car trop ne veut pas dire mieux.

Tableau des apports maximaux conseillés en vitamines et minéraux

Si ce tableau* ne tient pas compte des carences, il permet d’indiquer les valeurs à ne pas dépasser dans le cadre d’une supplémentation qui doit se faire dans tous les cas sur avis médical.

Voici donc la liste des vitamines et minéraux que l’on peut retrouver sous forme de compléments alimentaires avec présence ou non de toxicité par surdosage. Vous trouverez également les recommandations de dosage maximal pour les sportifs.

 

VitamineANC H / F  Apport maximal conseillé (tous apports)       Toxicité
B1 (mg)  1,3/1,110a  Aucune conséquence notable
B2 (mg) 1,6/1,5 10aAucune conséquence notable
B3 (mg) 14/11 30 L’ingestion de doses ≥ 750 mg/j a des effets toxiques sur de nombreux organes dont le foie
B5 (mg)5      /    Aucune conséquence notable
B6 (mg)1,8/1,5  7,5Toxicité si apports ≥ apports maximaux (1)
B8 (µg) 50    /  Aucune conséquence notable
B9 (µg) 330/300600 à 1000b Toxicité si apports ≥ apports maximaux (2)
B12 (µg)  2,4   5a    Aucune conséquence notable
C (mg)110     600 Risques liés à des apports ≥ 500 mg/j (3)
A (µg ER) dont βcarotène 800/600
2400/1800  
1800
8400  
Toxicité si apports ≥ 3000 ER/j (femme enceinte, jeune enfant) et 7500 ER/j (4)
D (µg)5 à 10c 20Toxicité si apports ≥ apports maximaux (5)
E (mg)12   50    Aucune conséquence notable en dehors d’un contexte pathologique
K (µg)  45     /      Aucune conséquence notable
Fer (mg)  9/16  28 Toxicité si apports ≥ 28mg/j et risque accru si contexte pathologique (6)
Zinc (mg)     12/10  15   Risques liés à des apports ≥ 50 mg/j (7)
Sélénium (µg)  60/50   150  Aucune conséquence notable
Cuivre (mg)  2/1,5    3,5 Toxicité si apports ≥ 35 mg/j (8)
Manganèse (µg)      1 à 2,5    3,5 Risques liés à des apports ≥ 10 mg/j (9)
Chrome (µg)   65/55 120  Toxicité pour le chrome VI
Iode (µg)     150  300 Risques liés à des apports ≥ 300 µg/j

Pour la plupart des micronutriments figurant dans ce tableau, les apports alimentaires seuls suffisent à couvrir les besoins. Une supplémentation peut être envisagée pour des personnes ayant des dépenses supérieures à la normale : sportifs confirmés, personnes travaillant dans des conditions difficiles ou ne pouvant pas s’alimenter de manière normale pendant une longue période tels que les marins.

*Apports nutritionnels conseillés pour la population française 3ème édition.

 

Notes et références :

 

17b07fd08752b11687ca34cc5a8c02c9^^^^^^^^