La pratique sportive par temps froid

Par Marion ROUXEL, OVERSTIM.s

Les températures sont très basses et vous avez prévu des séances d’entrainement voire une compétition. Il va alors falloir adapter votre alimentation au froid. Voici quelques conseils pour éviter l’hypothermie, la déshydratation et profiter au mieux de votre séance ou de votre compétition.

Le froid augmente les besoins en calories :

La lutte contre le froid conduit à une augmentation des dépenses énergétiques de 100 kcal/heure environ. Des sports pratiqués en environnement froid exigent donc plus de calories. Rapprochez vos prises alimentaires toutes les 30 à 35 minutes afin de fournir suffisamment d’énergie pour combler les besoins accrus et pour combattre le froid efficacement.

Les gels liquides permettront un ravitaillement efficace même par des températures négatives car leur texture liquide ne gèle pas.

Une énergie glucidique pour lutter contre le froid :

Une activité physique pratiquée dans une atmosphère glaciale tend à diminuer l’appétit du sportif mais également à modifier ses goûts (aversions pour des aliments qu’il apprécie ordinairement). L’idéal est donc de fractionner vos ravitaillements tout au long de votre sortie.

Les aliments les plus adaptés sont ceux à base de glucides, qui permettent aux muscles de travailler. Si vous manquez de glucose, la fatigue s’installe, l’activité musculaire diminue et la production de chaleur également, ce qui peut conduire à une hypothermie.

Contrairement aux idées reçues et lorsqu’il s’agit d’un effort assez court, il n’est pas nécessaire d’augmenter la ration en lipides avant le départ, dans la mesure où les réserves corporelles sont suffisantes pour faire face aux besoins.

Gardez vos bonnes habitudes en terme d’hydratation :

Dans un environnement froid, le sportif peut ne pas ressentir la sensation de soif or il perd également de l’eau par la transpiration et la respiration. Afin d’éviter la déshydratation, pensez donc à absorber une à deux bouches pleines d’HYDRIXIR Antioxydant(1) toutes les 5 à 10 minutes.

La petite astuce OVERSTIM.s: certains arômes se prêtent à une consommation tiède à chaude (thé pêche). Le fait de chauffer les boissons vous réchauffe et permet d’avoir une température plus favorable à l’absorption intestinale. Pensez si possible à transporter votre boisson dans un bidon isotherme.

Les grands principes en résumé :

  • Le froid peut augmenter vos besoins énergétiques de 100 kcal/heure.
  • Il n’est pas nécessaire d’augmenter la ration en lipides avant une épreuve courte car les réserves corporelles sont suffisantes pour faire face aux besoins.
  • Rapprochez vos prises alimentaires (toutes les 30 à 35 minutes au lieu de toutes les 45 minutes à 1 heure)
  • Même si, à tort, la sensation de soif est moins présente, veillez à bien vous hydratez (1 à 2 bouches pleines d’HYDRIXIR Antioxydant(1) toutes les 5 à 10 minutes).
  • Consommez votre boisson de l’effort chaude.
  • Les gels liquides comme l’ENERGIX, le COUP DE FOUET ou le RED TONIC SPRINT AIR ne gèlent pas.
Besoin d'aide ?02 97 63 82 61
Nos conseillers vous répondent
du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
Livraison GRATUITELivraison GRATUITE
Livraison gratuite en France métropolitaine
à partir de 50 EUR
Paiement 100% sécuriséPaiement 100% sécurisé
Vous commandez en toute tranquilité, vos coordonnées bancaires sont cryptées
Livraison rapideLivraison 48h / 72h
Livraison rapide et sûre
en Colissimo ou en Point relais
OVERSTIM.s utilise des cookies pour mémoriser les produits que vous mettez dans votre panier. En naviguant sur ce site, vous acceptez leurs utilisations.
J'ACCEPTE